views 26

L'enfant de la balle

Constantine Eddie


Mon paternel qui n'avait pas les pieds platsM'a appris le shimmy, les claquettes et caeteraEt m'a dit : " Pour gagner ta pitanceLa danseY a qu'ça "Mon naturel, moi, c'est d'être obéissantJ'ai suivi ses conseils, mon métier je l'ai dans l'sangEt ma vie c'est la vie des artistesEn pisteTout l'temps !Un enfant de la balleÇa fait ses mallesEt ça s'trimbalePartoutN'importe oùUn soir à Rome le lendemain à Calcutta,J'ai pas l'temps, croyez-moi, d'admirer l'panoramaJe gambille le samedi le dimancheLes planchesC'est ça.Il nous arrive tout de mêmeQu'une fille nous dis : " Je t'aime !Mais lâche ta vie de Bohème ! "Tant pis !Je lui dis...Mon paternel qui n'avait pas les pieds platsM'a appris le shimmy, les claquettes et caeteraEt m'a dit : " Pour gagner ta pitanceLa danseY a qu'ça "C'est bon l'amour mais le boulot quand on l'oublieLe public n'attend pas que l'on soit sorti du litDes fois que j'attraperais devant la rampeUne crampe...Merci !Un enfant de la balleÇa fait ses mallesEt ça s'trimbalePartoutN'importe où.Des fois, bien sur, j'ai envie de laisser ça,D'arrêter l'horizon pour y bâtir ma maison,Mais voilà, quand on fait trop de rêvesOn crèveDe ça !Un enfant de la balleÇa fait ses mallesEt ça s'trimbalePartoutN'importe où.Et quand viendra un beau jour le grand départPour très loin dans un coin ou s'arrête le dernier carJe dirai : " J'ai rempli mon programme...Sieurs, dames, Bonsoir ! " {x2}

Submit Translation Add to playlist Size Tab Print Correct