Les dimanches en famille

Serge Lama


Le train déraille, il est tout seulLe ciel est bas comme un cercueilIl est étendu sous la pluieLe train déraille, il est tout seulIl pense à elle avec son deuilAvant de sombrer dans sa nuitIl ne sera pas le père de son enfantMais en famille on l'évoquera souventLe dimanche en familleDevant l'éternel gigotGrand'mère, grand-père, la filleTout le monde y va de son sanglotOn emmène au cimetièreLe petit pour faire sa prièreQui pleure surtout de voir pleurer grand'mèreGrand'mère qui dit tout le tempsQu'elle aurait pu sa mamanAvoir une vie digneAller au square voir le cygnesPuis on rentre à ClichyFinir les restes de midiEt puis chacun va se noyer dans son litLes années passent, elle est toute seuleUn autre arrive avec des fleursIl l'attend des heures sous la pluieLes années passent, elle est toute seuleElle en a marre de voir sa gueuleQui se dessèche, elle lui dit ouiIl deviendra le père de son enfantMais en famille on rabâchera souventLe dimanche en familleOn redira devant luiQue l'ancien mari de la filleAvait l'avenir devant luiIl mènera au cimetièreLe petit pour faire sa prièreSous le mépris de la tribu entièreGarnd'mère continueraÀ dire au petit que le défuntSon seul, son vrai papaSerait devenu quelqu'unMais le petit qui devient grandSe dit que dans quelque tempsIl sera majeurEt qu'il foutra le campEt basta la famille!Le dimanche, les haricotsQuand je passerai c'te grilleJe reviendrai pas de sitôtJ'irai plus au cimetièreJe ferai plus jamais ma prièreAvant de partir je diraiMerde à grand'mèreMaman, mamanToi je t'en veux pasMais c'est pas de ma faute à moiSi tu n'as pas comprisQu'il fallait te tirer d'iciChacun sa vie son cœurSon cul et service comprisRemords allez voir là-bas si j'y suisPlus jamais la famillePlus jamais la famillePlus jamais la familleNon, plus jamais

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct