Deux enfants au soleil

Jean Ferrat


La mer sans arrêtRoulait ses galetsLes cheveux défaitsIls se regardaientDans l'odeur des pinsDu sable et du thymQui baignait la plageIls se regardaientTous deux sans parlerComme s'ils buvaient l'eau de leurs visagesEt c'était comme si tout recommençaitLa même innocence les faisait tremblerDevant le merveilleuxLe miraculeuxVoyage de l'amourDehors ils ont passé la nuitL'un contre l'autre ils ont dormiLa mer longtemps les a bercésEt quand ils se sont éveillésC'était comme s'ils venaient au mondeDans le premier matin du mondeLa mer sans arrêtRoulait ses galetsQuand ils ont couruDans l'eau les pieds nusÀ l'ombre des pinsSe sont pris la mainEt sans se défendreSont tombés dans l'eauComme deux oiseauxSous le baiser chaud de leurs bouches tendresEt c'était comme si tout recommençaitLa vie, l'espérance et la libertéAvec le merveilleuxLe miraculeuxVoyage de l'amour

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct