La voix, drôle de voixProfonde et saccadéeLa voix qu'on écoutait tout basLes portes bien ferméesLa voix qui racontait une France à ton goûtQuand elle va se taire, je te parie cent sous...Le nom, drôle de nomÉcrit sur l'ouraganAux quatre murs de l'horizonClaquant comme un sloganCe nom qui te parlaitDe chez toi, de chez nousCe nom qui chante clair, je te parie cent sous.... queTu le regretteras, tu le regretterasTu le regretteras beaucoupLa vie, la longue vieQue ton fils apprendraPour la leçon du mercrediEt qu'il ne saura pasCette vie qui ne fut pas toujours à ton goûtQuand elle ne sera plus, je te parie cent sous...C'est vraiment très dommageToi qui es mon amiOn n'est plus du même rivageQuand on parle de luiCet homme légendaireAu milieu des vivantsLe jour où on l'enterre, je te parie cent francs...Tu le regretteras, tu le regretterasTu le regretteras longtemps

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct