Lourds, soudain semblent lourdsles draps de velours de ton litquand j'oublie jusqu'à notre amour...Lourds, soudain semblent lourdstes bras qui m'entourent déjà dans la nuitmon bateau part, s'en va quelque partles gens se séparent, j'oublie, j'oublie...Tard, autre part dans un bar d'acajoudes violons nous rejouentnotre mélodie, mais j'oublie...Tard, on se sépare dans un joue contre jouetout devient flouet j'oublie, j'oublie...Court, le temps semble courtle compte à rebours d'une nuitquand j'oublie jusqu'à notre amour...Court, le temps semble courttes doigts qui parcourent ma ligne de vie.Sans un regard, des hommes on s'égaresur un quai de gare, j'oublie, j'oublie...

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct