Oh ! Pinzutu,Toi qui arrivesDu continent,De l'autre rive,écoute-moi !Si tu te frottes à ses dentelles,Si tu te perds dans ses prunelles,Prends garde à toi.Quand un garçon lui dit: "Je t'aime",Ce n'est jamais deux fois le mêmeQui le dira.Elle passe comme une comèteTraînant des lumières de fête,Des feux de joie.Sa maison, c'est une guimbardeSur une route qui musardeDe-ci de-là.Si tu te frottes à ses dentelles,Si tu te perds dans ses prunelles,Prends garde à toi.Tu as beau avoir une jolie gueule,C'est toujours elle et elle toute seuleQui fait son choix.Bien sûr c'est une faible femme,Mais pour perdre la tramontaneN'y compte pasOn ne met pas son cœur en cage :Il est trop bien dans son corsage,N'y touche pas.Au bord de la saison nouvelle,Au rendez-vous des hirondelles,Elle sera là.Juste le temps de faire escale,Mais quand elle hissera la voile,Tu l'oublieras.Quand elle arrive, il faut la prendre.Quand elle repart, il faut l'attendre,Longtemps parfois.Aux prunes, aux cerises, aux vendanges,Si ça lui plaît, si ça l'arrange...Elle reviendra.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct