Comme un chien dans un cimetière

Hubert-Félix Thiéfaine


T'as été à l'herbe aux lapinsMais t'as fait un faux numéro.Si tu crois que j'en ai du chagrin,Téléphone à la météo.Le ciel est bleu, le jour est J.La bombe est H mais mon grand-père s'ennuieComme un chien dans un cimetière le quatorze juillet.Le canari s'est suicidéAvec une lettre de créanceMais n'en fais pas une céphalée :Ton bateau repart pour l'enfanceEt si le mien va s'échouerJ'en parlerai à ma psyché qui s'ennuieComme un chien dans un cimetière le quatorze juillet.Ne cherche plus dans l'annuaire,J'ai mis des scellés sur mon cœurMais passe plutôt chez le notaire :Je te lègue ma part de bonheur.Je pourrais toujours me recyclerAvec la veuve du fossoyeur qui s'ennuieComme un chien dans un cimetière le quatorze juillet.Le marchand d'ordures est passé.Je vais pouvoir m'évanouir.Remonte-moi mes oreillers.Je pars pour un éclat de rireTandis qu'au loin j'entends sonnerLes oreilles d'un sourd et muet qui s'ennuieComme un chien dans un cimetière le quatorze juillet.Je jette mon dernier sac de billes.La tempête vient de s'apaiser.Déjà, les moutards de ma villeViennent pour me regarder.Il n'y a plus rien à espérerPuisque maintenant les enfants s'ennuientComme des chiens dans des cimetières le quatorze juillet.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct