views 359

Tous les cris les S.O.S.

Daniel Balavoine


Comme un fou va jeter à la merDes bouteilles vides et puis espèreQu'on pourra lire à traversS.O.S. écrit avec de l'airPour te dire que je me sens seulJe dessine à l'encre videUn désertEt je coursJe me raccroche à la vieJe me saoule avec le bruitDes corps qui m'entourentComme des lianes nouées de tressesSans comprendre la détresseDes mots que j'envoieDifficile d'appeler au secoursQuand tant de drames nous oppressentEt les larmes nouées de stressEtouffent un peu plus les cris d'amourDe ceux qui sont dans la faiblesseEt dans un dernier espoirDisparaissentEt je coursJe me raccroche à la vieJe me saoule avec le bruitDes corps qui m'entourentComme des lianes nouées de tressesSans comprendre la détresseDes mots que j'envoieTous les cris les S.O.S.Partent dans les airsDans l'eau laissent une traceDont les écumes font la beautéPris dans leur vaisseau de verreLes messages luttentMais les vagues les ramènentEn pierres d'étoile sur les rochersEt j'ai ramassé les bouts de verreJ'ai recollé tous les morceauxTout était clair comme de l'eauContre le passé y a rien à faireIl faudrait changer les hérosDans un monde où le plus beauReste à faireEt je coursJe me raccroche à la vieJe me saoule avec le bruitDes corps qui m'entourentComme des lianes nouées de tressesSans comprendre la détresseDes mots que j'envoieTous les cris les S.O.S.Partent dans les airsDans l'eau laissent une traceDont les écumes font la beautéPris dans leur vaisseau de verreLes messages luttentMais les vagues les ramènentEn pierres d'étoiles sur les rochers

Submit Translation Add to playlist Size Tab Print Correct