Sous les oliviers noirs et argentés
Et dans tous les puits de terre brûlée
Traînent les soupirs des printemps passés,
M'en veux-tu dis-moi ? M'en veux-tu d'aimer ?

Dans l'herbe fanée le fils du maçon
Caresse Angèle la fille du berger.
Amour éternel des quatre saisons,
La fleur et le fruit seront dévorés.

Sous les oliviers noirs et argentés
M'en veux-tu dis-moi ? M'en veux-tu d'aimer ?
Leur amour sent l'eau et la fenaison,
Les vertes moissons, les champs labourés.

Amour éternel des quatre saisons,
La fleur et le fruit seront dévorés.
Du passé rien ne peut nous séparer,
Le coeur n'a jamais fini de vendanger.
Le temps va s'en aller,
Le soleil s'accroupi
Et le feu s'assoupi.
La, la, la ....
Angèle, Angèle, Angèle, Ho

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct