Sur les bords de l'étang bleu,Il y avait un âne.Sur les bords de l'étang bleu,Il y avait un âne... bleuEt cet âne-là rêvaitQu'il était gendarme,Et cet âne-là rêvaitQu'il était gendarme... à pied.Sur les bords de l'étang bleu,Y avait un gendarme.Sur les bords de l'étang bleu,Y avait un gendarme... bleuEt ce gendarme rêvaitQu'il était un âne,Et ce gendarme rêvaitQu'il était un âne laid.Subtil était l'air si doux,La brise câline.Subtil était l'air si douxQu'on pouvait s'attendre à tout.C'est alors que vint à passerUne fée un peu presséeQui, d'un coup de baguette, changeaLe gendarme en âne,Qui, d'un coup de baguette, changeaLe gendarme en âne grasEt de l'âne, tout simplement,Elle fit un gendarme,Si vite que personne, vraiment,Ne s'aperçut du changement.Moi-même, je n'en eus rien suSi la fée joyeuseNe vint, en riant aux éclats,Me conter cette affaire-là.A présent, dans le pays,Quand je vois le gendarme,A présent, dans le pays,Je suis bien heureux pour lui.Au lieu de manger du son,Il aide la justice.Au lieu de manger du son,Il pourchasse les larrons.Quant à l'âne dans son pré,Faut qu'j'y réfléchisse.Quant à plaindre l'âne dans son pré,Faudra que j'aille voir ça de plus près.(Que subséquemment, à présent, on m'obligeà manger de l'herbe... C'est un bien tristedestin pour un ancien gendarme... Hi..Han..!)

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct