Si j'avais les moyens de pouvoir à ma guiseÊtre un jour l'assassin, l'autre le duc de Guise,Bergère à Domrémy ou bien Robin des Bois,De savoir aujourd'hui qui je fus autrefoisEn revenant sur terre j'ai perdu la mémoireEt je recherche vainementParmi les fantômes de l'HistoireCelui qui m'irait comme un gantJe préférerais, bien sûr, avoir été MolièreBlaise Pascal, Verlaine ou RimbaudPlutôt qu'un fou, qu'un militaireUn meurtrier ou un bourreauSi j'avais les moyens de pouvoir à ma guiseÊtre un jour l'assassin, l'autre le duc de GuiseJe me vois, je marche dans les ruesD'une ville italienne aujourd'hui disparueEt la nuit va tomber et je suis un enfantJ'habite la maison juste au pied du volcanJe me vois, spectateur impuissantAssister au procès de celui qui défendSous peine d'hérésie, une autre véritéGaliléeEn revenant sur terre j'ai perdu la mémoireEt je recherche vainementUn quai pour jeter mes amarres,Une bouée dans l'océan;Parmi les petits, les sans-gloire,Et parmi les puissantsQuelqu'un m'invitant à m'asseoirPour me reposer un momentJ'ai peut-être vécu la chute de SodomePeut-être parcouru les splendeurs de RomeJ'étais peut-être chien, j'étais peut-être chat,J'étais peut-être rien, mais c'était toujours moi.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct