Où sont les femmes de capitaine

Depardieu Gérard


Je vois que les femmes d'aujourd'huiOnt de bien jolis parapluiesContre les vilains crachinsEt les tempêtes des chagrinsOù sont les femmes de capitaineQui ne faisaient pas de fredaineOù sont les femmes de marinsQui vous auraient bien dit "tin-tin"Et qui, pour leur folle nuit d'amourAttendaient sagement le retourDe leur homme, de leur homme...Je vois que les femmes d'aujourd'huiOnt de bien jolis parapluiesContre les vilains crachinsEt les tempêtes du destinOù sont les douces femmes au logisQui adoraient leur p'tit mariL'esprit et le corps au dodoLeur cœur trop fragile au reposQui ne faisaient l'amour qu'au litEn silence, en catiminiPour un homme, pour un hommeJe vois que les femmes d'aujourd'huiOnt de bien jolis parapluiesContre les vilains crachinsEt les tempêtes des chagrinsOù sont ces belles prisonnièresIls en rêvaient pendant la guerreEt au très fin fond des désertsIls étaient cons, ils étaient fiersIls les prenaient, ils les laissaientMatées, brisées, désespéréesPar un homme, par un hommeJe vois que les femmes d'aujourd'huiOnt de bien jolis parapluiesContre les vilains crachinsEt les tempêtes du destinEt voici les femmes de l'avenirBelles à vous couper le soupirQui leur font peur quand elles respirentOn n'sait plus avec qui on tireDommage, dommage pour celles d'antanHeureusement qu'il reste mamanPour les hommes, pour les hommesJe vois que les femmes d'aujourd'huiOnt de bien jolis parapluiesContre les vilains crachinsEt les tempêtes des chagrins

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct