Mais qu'est-ce que j'ai ?

Dubas Marie


Qu'est-ce que j'ai, bon Dieu,
Mais qu'est-ce que j'ai ?

De rêves fous, c'est une farandole.
Ainsi, j'aimerais, c'est singulier,
A me promener en gondole
Ou simplement avec un gondolier.

Et je voudrais, pour une sérénade,
Donner l' baiser qu'on vient mendier
Car je voudrais être à Grenade
Ou simplement avec un grenadier.

Mais qu'est-ce que j'ai ?
Mais qu'est-ce que j'ai ?
Je n'ai jamais été comme ça.
Je sens qu' mon cœur est dérangé,
Que ça n' s'arrêtera pas là.

Voix bocagère du berger.
Baise, bergère, ton berger.
On exagère le danger. [On s'exagère le danger.]
Ohé ! Ohé !

Mais qu'est-ce que j'ai ? Bon Dieu. [Mais qu'est-ce que j'ai ? Mon Dieu !]
Mais qu'est-ce que j'ai ?
C'est peut-être fou, [C'est fou, c'est fou,]
Mais qu'est-ce que j'ai ?

Je voudrais prendre une biche à la course,
M'entourer d'un luxe princier,
Ou bien dormir près d'une source,
Ou simplement dormir près d'un sourcier.

Tenez, je veux que l'on me divinise
Que le monde soit à mes pieds.
Je rêve des plombs de Venise ;
Je m' contenterais peut-être du plombier.

Mais qu'est-ce que j'ai ?
Mais qu'est-ce que j'ai ?
Je n'ai jamais été comme ça.

Serait-ce ma fleur d'oranger qui m' turlupine à ce point-là ? [Serait-ce ma virginité qui m' turlupine à ce point-là ?]
Danses du Caire ou d'Alger
Etre moukère à Tanger
Ventre précaire, pied léger

Mais qu'est-ce que j'ai ?
Mon Dieu, mais quelle horreur.
Mais qu'est-ce que j'ai, voyons,
Mais qu'est-ce que j'ai ?

Je voudrais être une beauté sans rivale,
La fiancée du timbalier
Et chevaucher sur une cavale,
Sur une cavale ou sur un cavalier.

Bien que je sois née de la Pimprenelle, [Bien que je sois née noble demoiselle,]
Je fais le rêve roturier
D'aller danser sous une tonnelle,
Sous une tonnelle ou sous un tonnelier.

Mais qu'est-ce que j'ai ?
Mais qu'est-ce que j'ai ?
Je n'ai jamais été comme ça.
Je n'ai plus aucun préjugé.
Trou la la lère et trou la la.
Sang de mes pairs, voltigez
Hop là, j'espère déroger.
Faites-vous la paire, préjugés
Allez, ohé, wouw...

Qu'est-ce que j'ai ? Mon Dieu.
Mais quelle horreur. Voyons.
Mais qu'est-ce que j'ai ?
C'est fou, c'est fou, c'est fou.
Mais qu'est-ce que j'ai ?
Ha ha ha ha ha ha ha ha !

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct