views 19

Un soir en février

Gere Cristof


C'était un soir pluvieux et sombreC'était un soir de févrierJ'étais là debout dans l'ombreEt tu es venu me chercherNous pouvions croire à une rencontre éphémèreMais je t'ai donné tant et tant d'amitiéEt tu m'a rendu tout autant qu'un frèreQue mes errances semblent apaiséesJ'oserai tout te direMes peines et mes désirsTu sauras accepterTous mes vices cachésEntre nous la confianceRestera notre chanceToute une éternité...C'était dur de ne pas te direPas facile de te mentirMais bien plus dur encore de te parlerDe la face cachée de ma vieEt si facile devant tes réponsesDe relever mes yeuxDe sortir de ce taillis de roncesQui m'emprisonnait mystérieuxEt je n'avais encore jamaisPassé autant, autant de tempsTu es l'ami que j'attendaisOn s'est connu au bon momentJ'aurai pu croire à un revers de ta partMais je t'ai confié tant et tant de secretsEt tu m'as tendu une main sans histoireQue j'ai serré sans un regretTu m'as dit les mots justesSans même m'influencerCes mots vrais qui illustrentTous mes actes manquésEntre nous la confianceRestera notre chanceToute une éternité...C'était dur de ne pas te direPas facile de te mentirMais bien plus dur encore de te parlerDe la face cachée de ma vieEt si facile devant tes réponsesDe relever mes yeuxDe sortir de ce taillis de roncesQui m'emprisonnait mystérieuxReste là, reste toujours làJe le sais tu me reconduiras dans le droit cheminEt merci, merci pour tout et rienSimplement d'être là pour moi

Submit Translation Add to playlist Size Tab Print Correct