Aubade à Lydie en do

Boby Lapointe


Sur ! faut que je chanteMon aubade à Lydie :"O ma Lydie tu hantesMes rudes rév' au litDis ! Tu me séduis en teRiant de mes ridiculesEt vaines tentatives de conciliationAvec tes tantes hatives à te marierAvec un marchand de Tapis né à Tunis"Ainsi chantait un Italien PisanContre les murs d'un palais de Florence,Car ce palais abritait justementLa fleur d'amour qui le mettait en transes,Napolitaine aux yeux de firmament,Maman m'a dit que c'était plutôt rare......Ben si c'est rar' j'aime mieux les yeux raresDe Lydia que l'curareDe Lucrec' Borgia{Refrain}V'là qu'il a dit : "O ma Ladie" deux foisMais sa Ladie est sourde à ces salades"Dors ange" se dit-elle en entrant sous son toitAu p'tit matin après une escapadeElle se dévet en dansant avec grâceSans remarquer qu'un vieux voyeur en face...Fait "glot-glot" avec sa glotteQui tressaut'Lorsque saut' la culotteQue Lydie ote{Refrain}Les tant' entendant tant d'anomaliesLui disent : "Vilain menteur tu nous salis"C'est vrai que c'est faux d'croire qu'les tant' acculentLeur nièce à cette union ridiculeQui donc lui a mis cette idée en têteNe serait-c' point le marchand de carpettes ?...Si ! C'est ici qu'le sadique SidiLui dit qu'il a dit siEt lydie aussi

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct