Vers le bas des vallées

Boby Lapointe


Vers le bas des vallées, dévalaient des valets délavés, veules etvelus.Les jolis Jules lugeaient gelés, en légers gilets rayés, etriaient éraillé,Et raillaient, rouillés. Enroué, en roué rouet, un roux laidenroulaitL'ourlet alourdi d'un long loden.Ledit loden, dédain de Delon, donc don d'Alain à l'un des daims(Le dit dandy l'aidant dix lundis dans l'an (dit Dylan) à doterd'élans d'élansDes ladies au dos lent dodelinant dans de dolents landaus.)Des longs lodens, l'on dit dans l'Aisne : l'aune de laine donnelaHaine de l'haleine de l'aine... et......Celle de l'aisselle de celles qui dans icelles cèlent desselles quiScellent des sels....Ah ! celles-là : seules, saoules, sales, elles salent sous lessaules lesSoles sans cils et s'y lassent l'os iliaque.Il n'y a que de le croire pour le voir.De ces phrases en poulets, j'en vins aux miens :"Tous ces poulets que tu voulais m'acheter tachetés et quetu meDénies pas peints, j'en eu des vapeurs de génie, et j'imaginaimaMachine à chiner mes nichées...Et ça m'a bien fatigué."

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct