Quand dehors la nuit s'enfuitEmportée par ses blancs chevauxQuand le soleil comme une fêteVient annoncer le jour nouveauQuand la clarté pâle de l'aubeVient caresser tes longs cheveuxJe pose ma tête sur ton épauleEt je chante les jours heureux.Je pose ma tête sur ton épauleEt je chante les jours heureux.Alors le temps s'écouleComme l'eau vive d'un torrent.La vie a le goût du bonheurEt tous les parfums du printempsLes choses me paraissent plus bellesQuand je les découvre dans tes yeux,Les saisons passent à tire d'aileEt je chante les jours heureux.Les saisons passent à tire d'aileEt je chante les jours heureux.les jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deuxoh ohles jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deux.Et puis tout doucement,Tu m'invites à prendre ton corpsTes doigts frémissent sur ma peauComme une vague d'écume d'or.C'est l'heure pâle au coin du jourLe moment des tendres aveuxQuand on sait se parler d'amourChanter ensemble les jours heureux.Quand on sait se parler d'amourChanter ensemble les jours heureux.les jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deuxoh ohles jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deux.ohles jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deuxoh ohles jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deux.ohles jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deuxoh ohles jours heureux, à vivre à deuxà vivre à deux.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct