Une nation violée au cœur du monde occidental,Méritait d'être soutenu par la jeunesse nationaleC'est bien pour ça qu'on s'est envolé, en terre yougoslavePendant ce temps, Paris se noie dans la spirale du mensongeL'Otan dicte sa loi, la propagande vous inondePendant ce temps Belgrade est la proie des bombes et des flammesCe ne sont pas des soldats qu'ils massacrent, mais des enfants etdes femmesUS Go home, c'est ce qu'ils scandaient sur les pontsDe Belgrade à Novi Sad, le peuple serbe faisait frontNATO Go home, c'est ce qu'ils criaient sur les pontsC'est solidaires de leurs souffrances que pour eux nouschantionsArrivé sur place l'accueil est vraiment chaleureux,Des créatures de rêves nous font découvrir les lieuxSoudain le cri des sirènes raisonne au cœur de la villeLe climat s'alourdit, la peur se lit sur les regardsLes yeux se lèvent vers le ciel chargés de désespoirBelgrade résignée est plongée, noyée dans le noirLe terrorisme aveugle vient frapper des quartiers au hasardUS Go home, c'est ce qu'ils scandaient sur les pontsDe Belgrade à Novisad, le peuple serbe faisait frontNATO Go home, c'est ce qu'ils criaient sur les pontsC'est solidaire de leurs souffrances que pour eux nous chantionsPuis vient l'heure du concert sur la grande place de BelgradeIl est temps pour nous d'encourager à notre manière noscamaradesQu'est ce qu'on était fier de brandir devant eux le drapeauyougoslaveLe soir c'est sur un pont que se poursuit notre combat musicalLes avions de l'Otan entament leur triste carnavalQue vont-ils frapper cette fois une école, un hôpital ?A Paris tout le monde s'en fout, c'est un dégât collatéralEt toi pendant ce temps là, que faisais-tu en FranceToi qui te complaisais à demeurer dans l'ignoranceAujourd'hui, la Serbie, demain la Seine Saint DenisUn drapeau frappé d'un croissant flottera sur Paris

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct