Il n'avait jamais rien euRien possédé de sa vieAussi nu à soixante pigesQue le jour ou il naquitL'avait jamais eu de frigoNi vaisselle ni tableauxEt même en guise d'AubussonL'avait qu'son paillassonLisant avec gratitudeCent ans de solitudeUn chant d'oiseau dans le cielRemplaçait son PleyelMais un beau jour subitoLe gros lot du lotoFit que le monde vint lui direQu'est-ce qui vous ferait plaisir{Refrain:}Moi je veux un chien un p'tit clébardJe me fous de la marqueDisait le papy soudain cossu comme un monarqueUn chien abandonné par des gens sans cervelleEt que la Spa aurait pris sous son aileJe veux un chien un p'tit bâtard sans estampilleQui serait en somme comme qui dirait toute ma familleSurtout ne pensez pas que je me méfie des hommesMais d'amitié les clèbards sont moins économesLes gérants de son empireFurent écroulés de rireOn lui acheta un kimonoUn château des chevauxUn beau perroquet malaisQui s'exprime en anglaisUn superbe chat de PerseQui coûte la peau des fessesOn l'amena à MarengoY déguster du veauIl acquit près de CuzcoLes montagnes et l'échoQuand son secrétaire habileFront soucieux dit MonsieurQuel nouveau plaisir peut-ilTrouver grâce à vos yeux{au Refrain}

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct