Benvolio:Moi qui n'ai pas d'importanceQui ne suis que son ami d'enfanceQui n'aimais que les femmes et la danseC'est fini...Nous étions hier encoreSi loin si loin de la mortElle est tombée sur la villeComme une araignée tissant son filNous étions les rois du mondeOui mais nos blessures sont trop profondesEt même si demain le temps s'arrêteÇa ne fera pas revivre JulietteEt c'est moi...Qui doit lui dire çaComment lui dire, comment lui direQu'il est arrivé le pireComment lui direQue la femme qu'il aime s'est tuéeQue le bonheur est passéQue sa jeunesse est finieQu'il ne lui reste qu'un amiComment lui dire, qu'il va souffrirComment lui direMoi qui ai toujours vécuSans mes parents dans la rueQuand on perd un amiOn devient, orphelinQuand Mercutio nous chantait la vie est belleMoi j'y croyaisMercutio ne chantera plusEt me voilà tout seul perduNous étions les rois du mondeOui mais ses blessures sont si profondesEt même si demain certains regrettentÇa ne fera revivre JulietteEt c'est moi...Qui doit lui dire çaComment lui dire, comment lui direQu'il est arrivé le pire, comment lui direQue la femme qu'il aime est morteEt qu'en partant elle emporteLa moitié de son amourElle prend le tout de toujoursComment lui dire qu'il va souffrir, comment lui direQue le bonheur est passéQue sa jeunesse est finieQu'il ne lui reste qu'un amiComment lui dire, comment lui direQu'il est arrivé le pire, comment lui direQue la femme qu'il aime s'est tuéeQue le bonheur est passéQue sa jeunesse est finieQu'il ne lui reste qu'un amiComment lui dire qu'il va souffrirComment lui direComment lui dire...

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct