Une rue qui monte et zigzagueUn petit café tout là-haut,Juste à côté du terrain vagueOù fut assassiné Nono...Ça faisait louche à la nuit noireCe bistrot au fond du jardin !On s'en fichait, on venait boire,Et le patron chantait si bien...{Refrain:}Frédé, joue-moi sur ta guitareLa belle chanson que tu saisMais oui, Frédé, la belle histoireOù l'on n'oublie pas le passé...Frédé, joue-moi sur ta guitareL'histoire où l'on s'aime toujoursCe soir, je me sens le cœur lourd :J'ai besoin de chanson d'amour !On venait là, toujours les mêmes,Une bande assez mélangéeY avait des rapins, des bohèmes,Des filles et des gars du quartierOn chantait la nuit tout entièreEt l'on buvait pas mal aussi ;La vie nous semblait moins amère ;Et Frédé nous faisait crédit...{Refrain}C'est loin, mais je revois, si blanche,Ta barbe à travers la fuméeEt ton visage qui se penche,On dirait que tu vas chanter...Une douce émotion m'oppresse,Mais je suis en train de rêver...Tous mes souvenirs de jeunesseSont mêlés à ton nom, Frédé...Frédé, où donc est ta guitare ?Et la chanson que j'aimais tantLorsque j'avais des idées noires,Et ça m'arrivait bien souvent...Frédé, l'existence est bizarreBeaucoup de ceux que j'ai aimésSont loin déjà, dans le passé...Où sont donc mes vingt ans, Frédé ?

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct