Un coup de kick sec pour rallumer la flammeUn rythme ralenti pour raviver son âmeLe moteur s'anime j'en connais chaque bruitLe souffle des durites et chaque cliquetisJe laisse derrière moi les horizons cruelsAbsurdes et paisibles des zones industriellesLes bureaux du néant éclairés au néonOù l'inutile produit une vaine agitationVoilà pourquoi je roule, cavalier solitaireLes routes se déroulent, rubans noirs de mystèreChacune d'entre elle relie ailleurs à nulle partC'est justement là que je veux être ce soirLa bande de goudron se déroule en sifflantLa chanson de la route que suit la roue avantLe courant me porte au-dessus du sol qui vibreCalmé par le vacarme de l'échappement libreVoilà pourquoi je roule, cavalier solitaireLes routes se déroulent, rubans noirs de mystèreChacune d'entre elle relie ailleurs à nulle partC'est justement là que je veux être ce soirLe vent sur mon visage a le goût de la merL'odeur de la forêt et l'esprit de la terreImpossible de n'être qu'un simple spectateurEn traversant les ponts entre ici et ailleursVoilà pourquoi je roule, cavalier solitaireLes routes se déroulent, rubans noirs de mystèreChacune d'entre elle relie ailleurs à nulle partC'est justement là que je veux être ce soir

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct