views 28

Les petits dieux de la maison

Belle Marie-Paule


Je me souviens le dé à coudreFuyait tes doigts malicieuxLes lunettes fuyaient tes yeuxLes objets semblaient se dissoudreQuand tu les appelais je croisIls revenaient autour de toiLes petits dieux de la maisonSouriaient en te voyant faireAvec amour et déraisonSi maladroitement ma mèreAu long des jours au long des moisT'usant le cœur t'usant les doigtsÀ des besognes ménagèresComme un ange un peu maladroitJe me souviens dans le potageLe sel était trop abondantÇa brûlait mystérieusementNous cependant nous restions sagesCar ton sourire était si douxQue nous ne goûtions rien du toutLes petits dieux de la maisonSouriaient en te voyant faireAvec amour et déraisonSi maladroitement ma mèreAu long des jours au long des moisT'usant le cœur t'usant les doigtsÀ des besognes ménagèresComme un ange un peu maladroitJe me souviens de notre enfanceOn disait "comme ils sont nombreux"Devant notre appétit monstrueuxTu te lamentais il me sembleMais à table vite attendrieTu invitais tous nos amisLes petits dieux de la maisonUn jour ont choisi de se taireD'autres mains rangent le salonMais où est ton amour ma mèreDevant ce silence et ce froidTon ombre m'apparaît parfoisCherchant s'il n'y a rien à faireComme un ange un peu maladroit

Submit Translation Add to playlist Size Tab Print Correct