visualizaciones de letras 1.397

À Mireille

Georges Brassens

Ne tremblez pas, mais je dois le dire elle fut assassinée aucouteau parun fichu mauvais garçon, dans sa chambre, là-bas derrière lePanthéon,rue Descartes, où mourut Paul Verlaine.O! oui, je l'ai bien aimée ma petite "Petit Verglas" àmoi si bonneet si douce et si triste. Pourquoi sa tristesse ? Je ne l'avaispasdeviné, je ne pouvais pas le deviner.Non, je l'ai su après tu me l'avais caché que ton père était mortsurl'échafaud, Petit Verglas ! J'aurais bien dû le comprendreà tes sourires.J'aurais dû le deviner à tes petits yeux, battus de sang, àton bleuregard indéfinissable, papillotant et plein de retenue.Et moi qui avais toujours l'air de te dire " Mademoiselle,voulez-vouspartager ma statue ? " Ah ! J'aurais dû comprendre àtes sourires, tesyeux bleus battus et plein de retenue.Et je t'appelais comme ça, le Petit Verglas, que c'est bêteun poète !O! petite chair transie ! Moi, je l'ai su après que ton pèreétait mort ainsi...Pardonne-moi, Petit Verglas. Volez, les anges !

Agregar a la playlist Tamaño Acordes Imprimir Corregir

Comentários

Envie dúvidas, explicações e curiosidades sobre a letra

0 / 500

Faça parte  dessa comunidade 

Tire dúvidas sobre idiomas, interaja com outros fãs de Georges Brassens e vá além da letra da música.

Conheça o Letras Academy

Enviar para a central de dúvidas?

Dúvidas enviadas podem receber respostas de professores e alunos da plataforma.

Fixe este conteúdo com a aula:

0 / 500


Opções de seleção