views 21

La vieille dame

Buhler Michel


Elle dit: "Tant qu'on peut s'occuper du ménage
Faire les courses et puis aller ;de temps en temps
Prendre un café avec des amies de son âge
Il ne faut pas se plaindre à quatre-vingt printemps"
Tout est propre chez elle et la maison repose
Pleine d'objets glanés tout au long d'une vie
Auprès du lit trop grand, dans un cadre en bois rose
Elle a mis la photo d'un homme qui sourit

REFRAIN:
L'heure murmure, le jour s'en va
La tendresse reste là

Elle devient bavarde comme un jeune fille
Lorsque je vais la voir, trop rarement c'est vrai
En passant en revue le quartier, la famille
Elle trouve les gens, ma foi, bien compliqués
A pas menus elle va parfois chez la coiffeuse
Ou s'achète une robe quand fleurit le lilas
Comme pour s'excuser elle soupire, rêveuse
"Il faut rester jolie, même s'il n'est plus là"

REFRAIN

Elle reçoit souvent des veuves, des voisines
Parce qu'elle sait les mots qui consolent un peu
Et dispose au salon sur une nappe fine
Les tasses du dimanche en porcelaine bleue
Elle est tout à la fois si fragile et si forte
Que je voudrais encore la serrer dans mes bras
Avant qu'un souffle chaud, tout doucement l'emporte
Vers l'homme qu'elle aimait et qui l'attend là-bas

Submit Translation Add to playlist Size Tab Print Correct