views 22

Les petits, les gros

Buhler Michel


REFRAIN:
C'est toujours les petits qui se mouillent
Quand viennent l'automne et la pluie.
C'est toujours les petits qui se mouillent.
Les gros sont bien à l'abri, pardi!

M'en revenant au pays,
M'en revenant au pays,
J'ai rencontré trois amis.
M'approchant d'eux, je leur dis:
M'approchant d'eux, je leur dis:
"Que se passe-t-il par ici?"

REFRAIN

Le premier me répondit:
Le premier me répondit:
"Le franc ne vaut plus un radis.
Le pain est au prix du biscuit.
Le pain est au prix du biscuit.
L'or est moins cher que le riz."

REFRAIN

Le deuxième a renchéri:
Le deuxième a renchéri:
"Au loin, on entend des cris,
Des cris, des coups de fusil
Des cris, des coups de fusil
Et tout cela signifie..."

REFRAIN

Le troisième n'a rien dit.
Le troisième n'a rien dit.
Il pleurait sur son ami.
L'est reparti dans son pays.
L'est reparti dans son pays.
Y a plus de travail ici.

REFRAIN

J'ai remercié les trois amis,
J'ai remercié les trois amis,
Pris mon sac et suis reparti
Et de tout ce qu'il m'ont dit,
Et de tout ce qu'il m'ont dit,
Moi, j'ai retenu ceci...

REFRAIN

Submit Translation Add to playlist Size Tab Print Correct