C'est peut-être à coup de châtaigne qu'on devientmarronC'est peut-être à coup de bonbaine qu'on devient neutronC'est peut-être à coup de canon qu'on se fait unbâton de maréchalUne veuve joyeuse, une gueule cassée deux étoilesC'est peut-être en débitant du saucisson qu'on fait fortunedans la chansonFaudra que j'essaye avec Fanon...C'est peut-être à petits coups de blanc qu'on devientpoivrotC'est peut-être à petits coup de dents qu'on devientsalaudC'est peut-être à coup de métro qu'on se fait une gueule deparigotQui ne pense plus qu'à sa voiture à son frigoC'est peut-être en montrant le fond de son pantalonQu'on fait son trou dans la chansonFaudra que j'essaye avec Fanon...C'est peut-être par la calotte qu'on devient païenC'est peut-être par la culotte qu'on devient putainC'est peut-être par le calot qu'on devient crétinpar le culot qu'on devient quelqu'unQui ne fait rien de ses deux mainsC'est peut-être en chantant mon cul sur la commodeQu'on se fait une chanson à la modeFaudra que j'essaye avec Fanon...C'est peut-être au chapeau qu'on voit l'homme d'affairesC'est peut-être aux affaires qu'on voit le gangsterC'est peut-être à coup d'oseille qu'on se fait sa place ausoleilA coup de baise-main qu'on se fait un lit à baldaquinC'est peut-être en marchant sur les mains des copainsQu'on se fait un nom dans la chansonFaudra que j'essaye avec Fanon...C'est peut-être en forgeant qu'on devient forgeronC'est peut-être en ahanant qu'on devient bûcheronC'est peut-être en bourlinguant qu'on devient matelotA coup de faucille qu'on devient marteau,A coup de marteau qu'on fait le gros dosC'est peut-être à coup de chansons sans concessionQu'on fait sa petite révolution chez les rois loups de lachansonC'est peut-être à cause d'une chansonQu'en une nuit comme des champignonsPoussent les amis qui font la rime à mes chansons.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct