Ça fait déjà des mois que t'es partie, me laissant seul
Me voilà aujourd'hui devant toi, assis sur le sol
Entre les fleurs, le marbre et toutes ces dalles sombres
Je ne peux voir que ton prénom inscrit sur cette tombe
La suite de mavie, tu sais a tellement changé
On dit que c'est ainsi et que le temps va ma faire oublier
Malgré les jours passés, je n'y arrive pas
Et jour et nuit, je pense à toi

J'entends souvent to rire, le son de ta voix
J'ai même des souvenirs qui me reviennent des fois
Les réalités, complicité du passé
De tout ce que l'on a fait ensemble et que rien ne peut effacer
Et puortant, il y a ce sentiment de colère
Qui m'envahit comme um aimant attiré par le fer
Puatin de maladie que ne s'arrête pas!
J'n'étais pas lá pour ton dernier combat

Je vais rester debout, continuer mon chemin
A prendre encore des coups, ça va dépendre des lendemains
Un jour tu m'as dit que la vie ressemble à un bouquin
Qu'il y a le début, le milieu et bien sûr la fin
C'est s~ur, aujourd'hui je sais où j'en suis
Je viens de finir le dernier chapitre de ta vie
Tu peux partir en paix, toi seule avais raison
Et rendez-vous sur l'Ile d'Avalon

J'entends souvent to rire, le son de ta voix
J'ai même des souvenirs qui me reviennent des fois
Les réalités, complicité du passé
De tout ce que l'on a fait ensemble et que rien ne peut effacer
Et puortant, il y a ce sentiment de colère
Qui m'envahit comme um aimant attiré par le fer
Puatin de maladie que ne s'arrête pas!
J'n'étais pas lá pour ton dernier combat

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct
Written by: Martial Tricoche / Jörgen Elofsson. Isn't this right? Let us know.