Le moine du commandant

Polin


Ah, quel événement
Cré bon sang de bon sang !
J'étais l'ordonnance pour lors
Chez l' commandant major
Y m' dit : J'ai froid aux pieds
Avant qu' j'aille me coucher,
Comme il gèlera cette nuit,
Mets un moine dans mon lit

Un moine, que je me dis
En voilà un fourbi !
J' connais pas d' cordelier
Dedans tout le quartier
Encore je comprendrais
Si ça s'rait un curé
Mais un moine, nom de d'là !
Où c' que j' vas trouver ça ?

Je confie mon chagrin
A Joseph, un copain
Un moine, qui m' dit Joseph
J'en connais pas bésef
Mais y a pas bien loin
Un couvent d' capucins
Bon, que j' lui dis en souriant
Et je trotte au couvent

Un vieux moine rigolo
Qu'avait pas d' godillots
Me dit : Mon fils, bonsoir
Entrez dedans l' parloir
Salut, papa, qu' j'y dis
En r'tirant mon képi
Par ordre du commandant
Suivez-moi médiatement

Le moine s'écrie : Jésus !
Votre maître est donc perdu !
En ce cas, nous pourrions
Porter l'extrême-onction
Portez c' que vous voudrez
Que j' dis, mais dépêchez !
Bref, y m' fit plantonner
Le temps d' mettre ses souliers

Arrivés chez l' major
Je dis au moine : Pour lors
Mettez-vous vite au lit
Dormez bien et bonne nuit !
Le moine resta baba
Et comme y bougeait pas
J' l'attrape par le milieu
Et je vous l' colle dans l' pieu

Là-dessus, v'là l' capucin
Qui crie à l'assassin
Et l' major survenant
Qui m' dit en m'engueulant :
Espèce d'idiot d' fourneau
Espèce de gourde en flot !
Moi, j'y dis en souriant :
C'est l' moine, mon commandant

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct