Quand j'aurai ma maison de pierreCelle qui hante mes penséesQuand j'aurai mon lopin de terreJe t'inviterai le premierDès ton entrée de bois d'érableDe l'âtre te dira bonjourTu pourras manger à ma tableDu lard salé, mon pain du jourJ'ai gardé une vieille branchePour décorer la cheminéeEt j'ai occupé mes dimanchesA faire un grand tapis nattéLe soir devant le feu qui danseMes meubles sauront te parlerIls savent tout de notre enfanceIl suffit de les écouterJ'ai aussi fait la courte-pointeQui recouvrira le grand litJ'ai choisi les couleurs, les teintesA l'image de mes amisLes fleurs séchées à la fenêtreLes aurai moi-même cueilliesChaque jour est un jour de fêtePour l'oiseau qui bâtit son nidQuand j'aurai ma maison de pierreCelle qui hante mes penséesQuand j'aurai mon lopin de terreJe t'inviterai le premierTon fauteuil sera confortableTu ne voudras plus repartirEt ma maison inoubliableSera ton plus beau souvenir

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct