Refrain
La vérité choque so tu ne veux pas la savoir
Mais si tu l'ignores un jour tu vas te faire avoir
Et surtout, ne pense pas que ça ne peux pas t'arriver
Car c'est la loi de la rue et la rue c'est sans pitié.

SP
La mort rattrape la vie, c'est toujours comme ça que ça finit.
Demain, j'espère que ça sera chill, aujourd'hui c'est busy busy.
Temps pénible, rigide, pensée liquide, sans me faire liquider
Trop fort pour me suicider, le stress m'inspire
Pis ça sert à rien de fuir, vaut mieux se maintenir.
Même si je roule pas dans une Benz pleine de cuir.
4 Real, rien de chill dans mon quotidien.
Pas de bouffe dans le frigde mais j'ai un spliff dans mes fucking mains,
La rue, la musique, faut que je gagne mon fucking pain.
Dans le spot, grâce au mic, mais qu'est-ce qu'on t'a pas dit,
C'est que souvent, ça vient de la flashlight d'un baby.
J'ai pris une de ces calottes sur l'alcool, je pensais croche.
J'm'en fous, je les bust, "toc toc", à porte c'est les cochs.
Je bounce pas l'exit du back-trip shit, je suis cut,
Bitch flic, power trip, la matraque, les menottes.
Je dégage l'énergie, l'hip-hop, le monde dans lequel je suis stuck.
Que je roule, que je rush, je roule pis j'puff,
Je rispote à celui qui me crosse.
HOSS style, mes loins, même mes proches, je sais pas qui je trust.
Je suis stuck, fuck it, quand c'est bizness, c'est rugged.
Da duckets, on investi dans le but qu'un jour on profite.


Refrain
La mort rattrape la vie, c'est toujours comme ça que ça finit,
So j'en profite pendant que je suis ici.
Relaxe, en même temps agité, Hostile sauf quand le buzz est allumé.
Everyday stress Montréalité


Ti-Kid
Nan le téritoi ostil, cé là mwen cônnain map mouri
M'dômi strès pas banm répi mape koubi
Viv ak enmi hate patnai ki gen foli gran nèg
Péchém lou' m'mandé dieu pa'don pou l'pas fèm bèg
Dé désizion mété sou "border line" mais pas blind
Conploté aux siy 10 04 pas kité yon dam
Men patern lan on cyfa et tout nèg ap burn
Baby yo mandém idantfié-m a file consern.
Pas "escape this case" cé hip hop ki banm this place
Djiol mwen maré pas waist bôw yon "nouveau taste"

SP
Les tensions toujours présentes,
Ça va d'chez nous jusqu'au club que je fréquente.
Plus en plus juvénile dans les centres,
Colérique même si supposément, dans le péché, y'a rien de positif.
Whatever, on est dans le shit, faut qu'on s'en sorte au plus vite.
Satan, l'argent, l'appétit universel.
Capable de provoquer bien plus qu'une étincelle.
Des seaux de larmes pour les deads, reposez "calmes".
Si vous saviez la douleur causée par les drames!
Check ce qui s'passe autour, full vautours, un gouvernement qui fourre,
Jour après jour, c'est comme si chacun son tour on passe en court,
pour whatever, des sentences légères, des sentences lourdes.
No Love, je watch mon back pis je watch qui m'entoure.
Tellement c'est chaud je me gèle
Car je n'ai pas le choix de garder la tête froide
Yes man buzz allumé, j'suis "bèl gwann".

JP
Dégagé-m ak sa-m genyen, poche vid bag plien
Dossier nan kondision yon cha'j ka inscri démen
Gluti noué pa' des relations particulières frostées.
"Les liens se forment tight mais y en a toujours deconstombré".
Cèten nan yo té griyen dan kwè la bam lan men
"La kalot est fit, porte-la avec le mic, j'en prend soin.
À table, fuck les mauvaises blagues, on t'coupe les vieilles branches
Carte-blanche, tant ka y laisser des plumes, on se monte les manches.
Cé lhè l'tonbé, li ki monté, nou sekoué
Épreuv lan wap santi ki bôw dirèk lap fèt ou échoué.

Refrain

SP
Mais c'est relax en même temps agité
Hostile sauf quand le buzz est allumé, everyday stress Montréalité
Trop d'fucking rivalités, rares sont les vraies amitiés.
Viennent chez vous pis font des vols qualifiés.
J'améliore ma qualité, 2000 raisons pour fucking husler.
Buzz allumé, je suis buzzé un peu sur le sol avant de guzzler.
Trust pas quand on dit : "Trust moé".
Chaque jour, j'entends qu'un s'est fait busté,
Appel à frais virés même si j'ai pas de blé.
Qui cherche trouve, No Rules d'un jack move aux booz.
Nothing to prove but much to lose.

La vérité choque so tu ne veux pas la savoir
Mais si tu l'ignores un jour tu vas te faire avoir
Et surtout, ne pense pas que ça ne peux pas t'arriver
Car c'est la loi de la rue et la rue c'est sans pitié.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct