Gloire à l'art de rueJusqu'au bout art de rue{Refrain: x2}Ambiance scandale danses de vandalesSans nous vient la chaleurGloire à l'art de rueDj, Breaker, Bboy, Graffeurs, BeatboxJusqu'au bout art de rueLe thème c'est art de rue dédié à c'qui pratique et c'qui aime ceputaind'art de rueC'qui dance sur la piste sur la pierre ou à la zoneceux qui mixe c'qui parle sur la zic et c'qui tague sur lefourgonC'est un mode de vie, quelque chose qui nous rend sérieuxUn besoin unique vécu jour et nuitOn désire toujours faire mieux, vu que la vie n'est qu'un testEt que toutes les situations sont complexesOn pense et l'esprit dit fais le, fonces tant qu'on respire etqu'on est libre... Y a qu'a oser vieux !Savourer l'existence comme on peut, l'essentiel est de fairec'qu'on aime etcomme on veutMorveux le rap c'est bon quand tu fais ça par amour mais pasquand yabeaucoup de fric en jeuxOn s'en rends comptes qu'une fois coincer dans le cerclevicieux,C'est un salut aux Anges et aux DangereuxC'est un salut aux jeunes de France de la zone et de l'opéraAux anciens qui ont pratiqués l'art de la danse comme 5.D.ACeux qui taguent sur les trains les murs crades et là où sacraintComme sur les palais ou commissariatsSalut à ceux c'qui parlent sur d'la musique, c'qui décriventjoie, angoisse, haineet amourSan méthodes précises, sans être alléché par l'appâtdu gainMais juste parce qu'ils en éprouvent le b'soinOn en a marre de rire j'veux gloire en l'art de rueDédié aux gens durs et à tous ceux de ta rueLe thème c'est art de rueDédié à c'qui pratique et c'qui aime c'putain d'art de rue{au Refrain, x2}Scandale, vandales, y a les porcs et les guis art de ruebordeliqueTa reconnues notre style ou tu connais pas,Fais qu'on est là, dégommez ça, faites des débats, étonnezMoi, n'est ce pas les gars, faites Des dégats, déconnez pas3eme millénaire rien qui change beeboyDédicacé à ceux qui rappés sur BeatboxMaintenant les MC veulent tous parler d'la même choseMais ils font pas baigner leurs textes dans la même sauceOn explose, extorque, exporte, explore, s'extorque, s'exporte,versport, et fuck.Si t'aimes pas le rap, c'est quoi qui t'déranges ?Tu veux peut-être nous abattre, c'est ça qu'ils tedemandent ?Des petites phrases et des phases face au drames de la rueOn s'en bal' tu t'sens mal si tout crame c'est d'l'abus ?Les ordures pensent qu'on est bon qu'a prendre, vendre desdrogues duresQui s'approchent ressentes la mort sûre, morsure.Le truc s'est forgé dans la pénombre, l'attente était longueGouttes l'élixir, bois une gorgé et tombeTa r'connue ce putain d'art de rue,faut le suivre à la trace oupas le perdre de vueDédié à ceux qui dorment pas et la Z.O.N.E,D.J.E.L.S.2O.N.S.O.U.N.EJ'entends dire que nos hommes sont synonyme d'échecsC'est vrai que chez c'est plutôt ouvriers qu'architectesQue nous payons en liquide et rarement par chèquesGardons la foi dans ces périodes où tout est secsNe nous fous pas dans la merde on lâchera pas le steakOn la déjà dit mec c'est nous contre euxSans doute t'aimes pas mon ....?et on est jamais deux dans nos ruelles seniors ne vient pas quiveuxNotre politique ont l'ignore,dans nos quartiers c'est sauve quipeutSi ça va pas on s'en remet à DieuQue sa puissance exauce nos vœuxQue la voix s'adonne aux rues et dans cet art qui tueSa a encouragerés tout ceux qui ont cruMa famille Fonky.F et le crew dans ce monde où tout est flouOn essaieras de faire notre trou.FF ambiance scandale, danses de vandales, destin de vandalesTous poussés par la dale,dans c'qu'on entreprends faut etre desmorfalesY a toujours une failleGloire à l'art de rue.{au Refrain, x2}Nous sommes amenés, j'aurais pu me passer d'aller à l'écoleD'fumer d'la drogue ou boire d'l'alcoolMais comment m'passer d'rapper sur ma vie,C'est tout ce qui constitue encore un des rares truc qui m'animeJ'ai pas confiance en l'argent ça passe d'un compte d'une mainD'une poche à une autre, on peut même s'entretuer le notreJ'fais pas confiance aux femmes ça passe d'un homme à un autreDe l'arrière d'une caisse d'un lit à un autreMarre note que dans nos têtes c'est le bien des autresc'est le vrai désordrePour preuve je rappe des trucs qui n'ont rien avoir les uns avecles autresIci c'est mensual Man's WorldJ'm'en rends comptes quand je suis au plus malJe suis pas douer pour le vol ni pour l'dealJ'rappe pour vivre c'est toujours mieux que d'avoir les flics quim'poursuiventJ'fais pas ça pour les femmes ni avoir trop d'fansNi pour voir ces rimes casser le profaneJ'en veux Gloire à l'art de rue si tu voyais c'qu'on voitJe suis prêt à parier que t'exprimerais les même faisqu'moiOn est pas si loin du k.o ni à l'abri d'être au plus baspenses y au cas oùTu serais amené à fumer c'quon fument, voir boir c'quon voitboit, vivre c'quon voit,Dehors c'est la guerre même si tu ne veux pas l'croireY a aussi d'l'amour dans mon rap même si tu ne veux pas levoirDédié à nos rues, la vie sans dégage, tout ce qui exprime la rageet tout nos apachesFonky Family, l'histoire continueJusqu'au bout dans l'art de rue.

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct