S'il y a des motsQui t'ont fait pleurer, mon ange,Et d'autres qui t'ont révoltée,S'il y a des idées quelquefois qui dérangent,J'en ai qui font danser.Te souviens tu d'un slow,Dix ans plus tôt,Déjà dix ans...Tu voulais m'épouser.Quelle drôle d'idée.Tu n'avais pas quinze ans.Tu voulais faire l'amour.Comment fait-on l'amour ?J'n'étais pas un géant.J'étais plutôt gêné.Quelle drôle d'idée !Danser c'est suffisant.Je n'sais plus comment finissait la chanson.J'ignorais qu'elle avait un nom.C'était la chanson du bonheurD'un vieil amant compositeur.J'aime bien les histoiresQui me font boireSans désespoir,Les mélodies carréesQui font danser,Qui font aimer la vie.J'aime aussi, sur le tard,Un piano barQui meurt d'ennui,Tous les disques oubliésQui font penserQu'on a déjà vieilli.Je n'sais plus comment finissait la chanson.J'ignorais qu'elle avait un nom.C'était la chanson du bonheurD'un vieil amant compositeur.Te souviens tu d'un slow,Dix ans plus tôt,Déjà dix ans...Tu voulais m'épouser.Quelle drôle d'idée.Tu n'avais pas quinze ans.Tu voulais faire l'amour.Comment fait-on l'amour ?J'n'étais pas un géant.J'étais plutôt gêné.Quelle drôle d'idée !Danser c'est suffisant.Te souviens tu d'un slow,Dix ans plus tôt,Déjà dix ans...Tu voulais m'épouser.Quelle drôle d'idée.Tu n'avais pas quinze ans.Tu voulais faire l'amour.Comment fait-on l'amour ?J'n'étais pas un géant.J'étais plutôt gêné.Quelle drôle d'idée !Danser c'est suffisant...

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct
Written by: Jacques Revaux / Michel Sardou / Pierre Billon. Isn't this right? Let us know.