Évadé blanc.
J'y vole souvent.
Confident des hauteurs, d'une vie qui se meurt.
La terre a des idées plutôt moins que bonnes.
D'en haut, libre d'elle, la plaie est profonde.
Bercée par le bruit des bombes.
Elle s'endort au rythme des obus qui tombent…
Moi j'attends un nouveau mois de mai.
L'envie de pouvoir m'envoler.
Larguant mes peines aux marchands de misères.
J'inviterai tous les dieux.
À une danse avec l'éphémère.
Avant de vendre mon âme à la terre.
Désolé mes frères.
S'il faut de l'or.
Pour acheter son sort. si la mise est la vie.
Pour être ici…
Alors laissez-moi dire mon trop plein de peurs.
Je veux être loin, je veux être ailleurs.
Troublé par le bruit des bombes.
Je m'en vais au rythme des obus qui tombent…
Moi j'attends un nouveau mois de mai.
L'envie de pouvoir m'envoler.
Larguant mes peines aux marchands de misères.
J'inviterai tous les dieux.
À une danse avec l'éphémère.
Avant de vendre mon âme à la terre.
Belle folie que celle de croire qu'on peut y voir.
Hum… non, non, non, on ne peut croire qu'on peut y voir.
Hum… non, non, non, on ne peut croire qu'on peut y voir.
Belle folie que celle de croire qu'on peut y voir.
Qu'on peut y voir.
Qu'on peut y voir.
Oh non....

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct