Trop tard
Voilà ma peine
Autrefois, j'aurais ris quand même
Déjà demain m'appelle
J'entrevois de nouveaux paramètres
Je pleure, je m'ennuierai même
Mais nul ne gagne à rester en arrière
Alors, par la fenêtre
J'entre dehors
Dans mon libre enfer

Je préfère être impair et planer seul dans l'éther
Je préfère être impair et braver seul l'Univers
Je préfère être impair et planer seul…seul

Assez je connais le piège
Dès alors plus d'odieux stratagèmes
Nos corps irons parallèles
Et ne se recroiserons peut-être
Enfin s'envole ma peine
Elle devient légère…légère…légère…

Send Translation Add to playlist Size Tab Print Correct